Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

Notre commune ne doit pas disparaître

GPSOLe maire et sa majorité ne cessent de chanter les louanges de GPSO, notre communauté d’agglo­mération. Selon lui, sans GPSO, il n’y aurait aucun rempart contre les difficultés budgétaires actuelles et les incertitudes de la réforme territoriale à l’aube de la naissance de la métropole du Grand Paris.

Ce discours pourrait être cré­dible puisqu’il ne doit y avoir dans la métropole du Grand Paris, outre Paris, que des territoires de 300 000 habitants ou plus, organisés en Etablis­sements Publics Territoriaux (EPT) regroupant des communes contigües atteignant ou dépas­sant ensemble le seuil de 300 000 habitants. Les anciennes communautés d’agglomération qui atteignent ou dépassent ce seuil peuvent être maintenues sous l’appellation d’Etablissements Publics Territoriaux, laissant intactes les actuelles prérogatives des communes membres. GPSO est, dans les Hauts-de-Seine, la seule communauté d’agglomération existante répondant à ce critère.

Pourtant, il y a des raisons de douter de la sincérité de ce discours.

UNE ÉTRANGE COÏNCIDENCE

Hervé Marseille, maire UDI de Meudon et vice-président de GPSO, a tenté de faire passer au Sénat des amen­dements à la loi relative aux Métropoles pour introduire à côté de Paris et des EPT la notion, auparavant absente, de communes fusionnées formant un ensemble de plus de 300 000 habitants. Que pouvait-il donc viser, sinon la fusion des 8 communes, dont la nôtre, composant GPSO ?

En même temps, dans ces mêmes communes, cir­culait un sondage demandant l’avis de nos conci­toyens sur la fusion des 8 communes de GPSO en une seule et nouvelle commune.

UNE TENTATIVE INSENSÉE

Si cette tentative aboutissait, les conseils munici­paux actuels disparaîtraient pour être remplacés par un conseil unique de 69 membres, désignés dans l’ordre du tableau des conseils actuels, ce qui aboutirait à en exclure les oppositions. Les services municipaux seraient fusionnés dans une entité unique, sans contrôle, loin de vous et de vos préoccupations quotidiennes. Nos mairies ne seraient plus que des sortes de mairies d’arrondis­sement, comme à Paris, Lyon ou Marseille.

On peut s’interroger sur les motivations de cette tentative insensée. Mais qu’importe. L’essentiel est que l’intégrité de notre ville est menacée et avec elle son identité et son histoire. Comme vous, nous y sommes profondément attachés et, avec vous, nous nous battrons pour la préservation de notre commune et de son mode de gestion.

Le maire, ayant axé toute sa campagne départe­mentale sur la défense des Boulonnais, devra se démarquer de l’initiative de ses amis poli­tiques.

Les élus du groupe « la ville citoyenne »

Pétition pour le Théâtre de l’Ouest Parisien (TOP)

Au maire de Boulogne-Billancourt et au Ministre de la Culture

    

Renouvelez pour 5 ans le mandat de Monsieur Olivier Meyer comme Directeur du Théâtre de l’Ouest parisien (TOP) avec une subvention maintenue

Boulogne-Billancourt est la deuxième ville de la Région parisienne après Paris. L’activité théâtrale avait perdu la majeure partie de son attractivité lorsqu’il y a 10 ans, Olivier Meyer a été nommé directeur du Théâtre de l’Ouest parisien par Jean-Pierre Fourcade.

Ce mandat a été renouvelé par Pierre-Christophe Baguet il y a 5 ans et vient à expiration en juin 2015.

Alors qu’un contrat de délégation de service public avait été signé avec Olivier Meyer, le maire est revenu sur sa parole et sa signature, a différé les travaux prévus, réduit de 40% la subvention communale et proposé à Olivier Meyer de n’être reconduit que pour 1 an.

A 2 mois de la fin du mandat du directeur actuel, il est évidemment impossible d’organiser la saison 2015/2016 avec un théâtre en mauvais état et une subvention diminuée.

Ce théâtre a attiré un public boulonnais ou non très nombreux et a accueilli de nombreuses créations avec une appréciation excellente de la critique.

Ce théâtre de qualité, qui a conquis son public et contribue à la renommée de Boulogne-Billancourt, doit continuer à vivre et ce n’est surtout pas le moment de chasser un directeur qui a pleinement réussi dans sa mission.

Cliquez ici pour signer la pétition

Départementales 2015 : événement berges de Seine dimanche 15 mars 15h30

Rendez-vous dimanche 15 mars à partir de 15h30 au croisement de l’avenue du Maréchal Juin et du quai Le Gallo.
 Plan accès berges
Dans le cadre des élections départementales des 22 et 29 mars prochains, les candidats du Parti Socialiste, des cantons de Boulogne-Billancourt Nord et Boulogne-Billancourt Sud – Sèvres, vous invitent à faire des berges de Seine un espace convivial, le temps d’un après-midi !
Nous vous attendons nombreux, autour d’un buffet, pour échanger sur nos propositions de réhabilitation et d’aménagement des berges !
Berges de seine

Elections départementales à Boulogne-Billancourt

Nos candidats aux élections départementales :

 

Canton Boulogne-Billancourt-1 (Nord) :

 

 Chloé

Chloé JAILLARD

Candidate titulaire

“25 ans, consultante pour les collectivités locales. Boulonnaise depuis toujours, candidate aux cantonales de 2011, conseillère municipale depuis 2014, je m’engagerai pour des projets dédiés à la qualité de vie : logement, aménagement des berges de Seine, accessibilité aux personnes à mobilité réduite”

 

JM

 

Jean-Michel TISSEYRE

Candidat titulaire

“49 ans, technicien supérieur Renault. Boulonnais de longue date, mes engagements dans la vie publique m’ont conduit aux mandats de conseiller municipal et d’agglomération jusqu’en 2014. Candidat aux cantonales de 2011, je défendrai les politiques de solidarité, en particulier en faveur des personnes âgées”

 

 

Marianne DARMON

Candidate remplaçante

“26 ans, collaboratrice parlementaire.
Maman d’un petit garçon depuis quelques mois, je mesure le rôle essentiel du Département pour la petite enfance. Travaillant à l’Assemblée nationale, j’aurai à cœur de mettre mes compétences au service des Altoséquanais.”

Laurent

 

Laurent MOLARD

Candidat remplaçant

“46 ans, ingénieur commercial. Boulonnais depuis 25 ans, travaillant dans une société d’informatique, je souhaite que notre département investisse davantage dans l’avenir de nos enfants. Je soutiens un plan numérique ambitieux pour nos collégiens.”

Retrouver leur programme sur www.jaillardtisseyre2015.fr

Canton Boulogne-Billancourt-2 (Sud) / Sèvres :

Canton Boulogne sud / Sèvres

Candidats titulaires :

Catherine Cyrot

 Catherine CYROT, créatrice de sites Internet.

J’habite à Sèvres depuis plus de 35 ans, mariée, j’y ai élevé mes trois enfants et je m’y suis impliquée dans de nombreuses activités sociales et culturelles.

Conseillère municipale durant les deux dernières mandatures, je saurai porter les enjeux locaux au département.

Je veux que l’action sociale redevienne une priorité pour le département, en lien avec les associations qui s’y impliquent. Je veux que les projets du département, en termes d’habitat et de transport s’inscrivent dans un développement durable pour les Sévriens et les Boulonnais.

Nicolas Gaborit

 

Nicolas GABORIT, directeur de projets informatiques.

J’habite à Boulogne-Billancourt depuis ma naissance et j’y travaille aujourd’hui.

Militant politique et associatif local depuis de nombreuses années, je me présente à vos suffrages pour vous représenter au département et y défendre vos intérêts.

J’oeuvrerai pour que le département contribue au développement économique de notre canton, en particulier dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire créateur d’emplois.J’accorderai également une importance à l’investissement pour le numérique dans nos collèges.

Candidats remplaçants :

Judith Shan

Judith SHAN, juriste et urbaniste.

Boulonnaise depuis plus de dix ans, mariée, j’ai deux enfants de 13 et 18 ans.

Longtemps militante auprès d’associations de parents d’élèves et d’environnement, je suis aujourd’hui votre représentante au Conseil municipal de Boulogne-Billancourt et au Conseil régional d’Ile-de-France.

Logement, transports et aménagement du territoire sont mes sujets de prédilection. Attentive à notre cadre de vie, je serai remplaçante de Catherine Cyrot afin de travailler avec elle pour que notre territoire soit plus fort au sein de la future Métropole du Grand Paris.

Luai Jaff

 

Luai JAFF, docteur en science informatique.

Marié, une fille de trois ans, j’habite à Sèvres depuis 2008.

Militant au Parti socialiste et président du centre franco-kurde pour la science et la culture (KESCC) depuis 2009, je serai remplaçant de Nicolas Gaborit, car je souhaite pour notre département, dirigé depuis longtemps par une majorité de droite, une politique de solidarité et de progrès dans les domaines de l’éducation, de l’action sociale et de la culture.

Je souhaite aussi que le département mette en place des mesures concrètes pour la jeunesse.

 Retrouver leur programme sur www.cyrotgaborit2015.fr

 

Rendez-vous ce dimanche pour le grand rassemblement républicain #JeSuisCharlie

o-JE-SUIS-CHARLIE-LOGO-facebook

L’attentat odieux et barbare de ce mercredi contre Charlie Hebdo a ébranlé les fondations de notre république, en s’attaquant à la liberté de la presse et aux représentants de l’ordre républicain.

Plus que jamais, pour ne pas céder face au terrorisme, nous devons faire bloc autour des valeurs de la république :

  • Liberté de ne pas penser la même chose que son voisin, et de pouvoir l’affirmer ;
  • Egalité entre tous les êtres humains, quelle que soit leur couleur de peau ou leur religion ;
  • Fraternité entre les citoyens, ciment fondamental pour vivre ensemble.

Dès le soir même, nous nous sommes réunis devant la mairie de Boulogne-Billancourt pour témoigner notre soutien aux victimes et à leurs familles.

Et demain dimanche, nous devons être les plus nombreux possibles au grand rassemblement républicain qui aura lieu à 15h Place de la République à Paris.

Nous vous donnons rendez-vous ce dimanche à 14h15 place Marcel Sembat (devant l’agence de voyages) pour un départ groupé depuis Boulogne-Billancourt.

R4 : La sagesse et l’esprit de responsabilité l’emportent

On ne doit pas cette décision des associations au maire et à sa majorité qui n’ont cessé de les injurier ainsi que l’opposition de gauche. Partisan du R4 dès l’origine avec mes amis de La Ville Citoyenne (Parti socialiste et EELV), je me réjouis que les associations aient écouté mon conseil de retirer leur recours, même s’il avait toutes chances d’aboutir.

Pierre Gaborit

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-associations-levent-leur-recours-feu-vert-pour-le-projet-r4/