Parti Socialiste Boulogne-Billancourt
Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

L’opposition socialiste et écologiste de Boulogne-Billancourt dénonce les faux pas démocratiques du Maire UMP

BandeauLaVilleCitoyenne

Communiqué commun du groupe des élus « la ville citoyenne »,
du Parti Socialiste et du groupe local EELV de Boulogne-Billancourt

 

L’opposition socialiste et écologiste de Boulogne-Billancourt
dénonce les faux pas démocratiques du Maire UMP

Dans son discours d’intronisation le 4 avril dernier, le Maire de Boulogne-Billancourt Pierre-Christophe Baguet (UMP) avait prôné le rassemblement, émettant le vœu que tous les conseillers municipaux œuvrent dans le sens de l’intérêt général. Or son attitude est en rupture totale par rapport à son discours, et il n’est donc pas le garant d’un fonctionnement démocratique du conseil municipal.

Les socialistes (PS), les écologistes (EELV) et les citoyens qui ont fait liste commune lors du scrutin de mars dernier dénoncent les pratiques suivantes :

  • L’opposition socialiste et écologiste est exclue des instances les plus importantes, comme le Conseil d’Administration de la SAEM chargé de la gestion des terrains Renault, la commission d’appel d’offres, la commission consultative des services publics ou la commission chargée des délégations de services publics alors que les élus d’opposition en séance avaient proposé un amendement permettant à l’opposition d’y siéger.
  • L’opposition ne siègera pas non plus à la commission d’attribution des logements, cette dernière n’ayant tout simplement pas été créée, ce qui pose un grave problème de transparence. Les socialistes et les écologistes se demandent comment sont attribués les logements sociaux de la ville depuis le mois de mars dernier.
  • Le groupe « la ville citoyenne » s’est vu refuser la quasi-totalité des amendements au règlement intérieur du Conseil municipal déposés en séance le jeudi 3 juillet. Ils visaient à favoriser l’ouverture aux Boulonnais et la transparence. Le Maire de Boulogne-Billancourt s’est opposé au droit de pétition local (à partir de 5000 électeurs pour l’inscription d’une question à l’ordre du jour du Conseil municipal), il a refusé la retransmission en direct des conseils municipaux alors que c’était de droit lors du mandat précédent.
  • La liste « la ville citoyenne » dénonce l’attitude outrageante du Maire de Boulogne-Billancourt vis-à-vis du groupe de l’opposition socialiste et écologiste lors du dernier Conseil municipal du jeudi 3 juillet. En effet, suite à la présentation d’un vœu sur le dossier de l’île Seguin (en faveur du pôle culturel R4) par la majorité, le maire s’est livré à des attaques personnelles, à des amalgames invraisemblables. Les socialistes et les écologistes rappellent que, malgré la divergence de point de vue sur la question de l’aménagement de l’île Seguin avec la majorité municipale, figurent dans leur programme municipal les projets déjà lancés sur l’Île (la cité musicale et le R4).

Les socialistes et les écologistes condamnent fermement ces pratiques et ce manque de transparence et de démocratie qui caractérisent les quatre premiers mois du mandat du Maire de Boulogne-Billancourt. Les membres de la liste « la ville citoyenne » continueront à défendre leur programme pour une ville plus démocratique, écologiste et sociale www.lavillecitoyenne.fr.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *