Parti Socialiste Boulogne-Billancourt
Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

La main de Dieu

Il est des victoires qui sont plus amères que d’autres, même (surtout ?) quand le débat sur l’identité nationale met en avant la fierté d’être français. Si on se fait une certaine idée de la France, on est comme le malheureux Thierry Henry : on souhaite que le match soit rejoué, en dépit des impact économiques d’une hypothétique défaite. Simplement parce que ce serait moral. Simplement parce que nous en sortirions grandis et non pas considérés comme les éternels donneurs de leçon : faites ce que je dis, pas ce que je fais.
Faites ce que je dis, pas ce que je fais, c’est le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, qui peuvent impacter les services rendus aux Français, mais certainement pas les cabinets ministériels, où les effectifs augmenteront en 2010 de 11,1 %, les salaires de 56,8 % ! Je vous laisse comparer avec votre dernière augmentation de salaire.
Rassurez-vous, même si vous estimez que l’on ne vous écoute pas, c’est faux, on vous écoute : le service d’information gouvernemental (SIG) augmente de 16,7 millions d’euros (+ 292 % !). Dedans les fameux sondages, qui au gré du vent semblent gouverner les thématiques proposées au débat. Outre « l’identité nationale », nous avons maintenant la « tranquillité nationale », ou moins nationalement «la nouvelle politique de sécurité » mitonnée par monsieur Hortefeux. Certes les chiffres de l’insécurité sont désastreux, certes des « bavures » policières se sont dernièrement multipliées, allant jusqu’au meurtre présumé d’un père de famille de 41 ans, mais bon, comme dans l’inconscient collectif, le droite gère mieux les problèmes d’insécurité, suivons donc ce chemin. Ca ne mange pas de pain.

Au fait, comme on se préoccupe de tout cela, la crise économique est donc derrière nous ? Ah non ? 52 000 chômeurs de plus au mois d’Octobre ? On franchit pour la première fois les 4 millions de personnes à la recherche d’un emploi ? Quelles sont les mesures prises ? Restez fiers d’être français, restez « nationalement » tranquilles, variation autours du « dormez braves gens » ?
Autre solution : attendre la « main de Dieu ». Un match de foot pour l’échauffement, la crise économique ensuite : vous le savez, l’essentiel est d’y croire.

Xavier DUPLAT

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *