Parti Socialiste Boulogne-Billancourt
Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

KFC : histoire d’une word compagnie en grève

Un symbole de la dérive de notre société aujourd’hui en France …
Une word compagnie qui a fait 11 milliards de dollards de bénéfices en 2008 avec 15 000 restaurants dans 109 pays.
Cette société, qui en avait besoin (???), bénéficie de la baisse de la TVA de 19,6 à 5,5 % qui coûte à nous, contribuables, la bagatelle de 2 milliards d’€ par an. Notre gouvernement, qui aime la tradition orale (pas d’engagement écrit) dit que cela a été fait en échange de promesses de baisse des prix dans les restaurants et d’une hausse des salaires de ses employés.
Ces employés, dont 40 % d’étudiants, sont employés la plupart du temps 25 heures par semaine au SMIC, soit un salaire de 600 € par mois qui certes ne permet pas de payer le loyer d’un studio à Boulogne-Billancourt. Ces horaires sont bien sûr souples et peuvent être découpés en 10h-12h 19h-21h, même si la personne habite à plus d’une heure du restaurant.
Un jour, ces employés pensent qu’ils sont le dindon (ou plutôt poulet ?) de la farce, alors ils demandent une réévaluation salariale, que la seule baisse de la TVA permettait largement de revendiquer. Refus donc grève, d’abord sur l’Ile-de-France depuis Mercredi dernier.
Aujourd’hui, dans sa grande mansuétude, la direction proposerait jusqu’à 0,23 € de plus par heure travaillée.
A cette heure, la grève continue. On pense à l’histoire de David et Goliath.

A voir aussi sur rue 89 …

Xavier DUPLAT

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *