Parti Socialiste Boulogne-Billancourt
Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

Paris, imaginons ensemble la ville demain : 395 propositions


Par Chloé Jaillard

En présence de 300 personnes, s’est tenue à l’Hôtel de Ville le 8 décembre 2009 la restitution publique de la démarche d’écoute et de dialogue originale « Paris, imaginons ensemble la ville demain » lancée par la Ville de Paris au début de l’année 2009, à l’initiative d’Anne Hidalgo, en direction des habitants de Paris et de la métropole.

Un film a d’abord été projeté pour rappeler les quatre temps forts de la démarche :
une enquête filmée auprès de 141 habitants de la métropole, trois réunions publiques à l’Hôtel de Ville, auxquelles plus de 1 600 personnes au total ont pris part, deux ateliers citoyens ayant réuni 400 personnes et débouché sur la formulation de 395 propositions, la réunion publique du 24 juin 2009 autour des équipes de la consultation internationale sur le « Grand Pari(s) », à laquelle ont participé plus de 500 habitants.

Lien vers « Paris, imaginons ensemble la ville demain »
(suite…)

Sommet de Copenhague


Dans moins d’une semaine le sommet de l’ONU sur le climat s’ouvrira à Copenhague et avec lui l’espoir d’un accord historique pour l’avenir de la planète.

C’est à l’issue de ces 12 jours de négociations que l’on saura si l’année 2009 restera seulement dans les annales de notre histoire comme l’année de la grande crise financière mondiale, ou aussi comme l’année où les hommes ont su, ensemble, adopter la « bonne trajectoire » pour l’humanité.

Note sur le sommet de Copenhague

(suite…)

À l’initiative de Vincent Peillon, la Taxe Tobin revient au Parlement européen


Ce mercredi 2 septembre, au Parlement européen, Vincent Peillon a proposé l’instauration d’une « taxe Tobin verte », soutenu en cela par un grand nombre d’eurodéputés issus de toutes tendances (socialistes, verts, gauche radicale, libéraux et démocrates) ; le principe étant soumis au vote dès demain en commission du Développement.

Les négociations internationales en vue de la Conférence de Copenhague contre le changement climatique achoppent sur la question du financement de l’effort des pays en développement dont le coût est évalué entre 50 et 135 milliards de dollars par an. Moins de 500 millions de dollars ont pour l’instant été mis sur la table par les pays occidentaux, pourtant principaux producteurs de gaz à effet de serre.

Vincent Peillon, membre de la commission du Développement au Parlement européen, demande aux Etats et à la Commission européenne qu’ils prennent leurs responsabilités, mettant enfin leurs actes à la hauteur de leurs ambitions affichées, en s’engageant à défendre en décembre prochain à Copenhague la mise sur pied d’une taxe internationale sur les transactions financières dont les revenus seraient affectés aux besoins environnementaux des pays en développement : selon l’eurodéputé, « avec une taxe Tobin même limitée à un taux de 0,1%, nous pourrions déjà lever plus de 250 milliards de dollars par an pour lutter contre le réchauffement climatique, permettre à la moitié de l’humanité de continuer à se développer et initier une nouvelle ère de régulation du capitalisme global ».

Alors que les ministres des finances de l’UE se réunissaient aujourd’hui notamment autour de la question du financement de la lutte contre le changement climatique, la proposition de « taxe Tobin verte », si elle venait à être adoptée demain par le Parlement européen, serait un signal fort envoyé aux Etats et à la Commission, mais aussi à l’ensemble de nos interlocuteurs sur la scène internationale.

Signataires : Vincent Peillon, Kader Arif, Jean-Luc Bennahmias, Thijs Berman, Michael Cashman, Daniel Cohn-Bendit, Harlem Désir, Catherine Grèze, Eva Joly, Véronique de Keyser, Kartika Tamara Liotard, Miguel Angel Martinez, Proinsias de Rossa, Judith Sargentini, Marielle de Sarnez, David-Maria Sassoli, Bart Staes, Patrice Tirolien, Patrizia Toia, Catherine Trautmann.