Parti Socialiste Boulogne-Billancourt
Parti Socialiste Boulogne-Billancourt

Le vote par procuration

Vous êtes absent(e) le jour du vote? Il n’est pas possible de voter par correspondance ou par internet. En revanche, vous pouvez voter par procuration. Mode d’emploi…

En cas d’absence vous pouvez choisir un autre électeur pour voter à votre place (votre mandataire). Celui-ci doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que vous, mais pas nécessairement dans le même bureau de vote.

L’établissement de votre procuration est gratuit. Vous devez vous présenter devant l’une des autorités suivantes :

le juge du tribunal d’instance de votre lieu de résidence (ou le greffier en chef de ce tribunal),
un officier de police judiciaire habilité (commissariat de police ou gendarmerie),
ces mêmes autorités de votre lieu de travail,
pour les personnes résidant hors de France, l’autorité consulaire compétente.
Vous devrez alors fournir un justificatif d’identité (carte d’identité, passeport, permis de conduire…) et remplir un formulaire où sont précisées des informations sur le mandataire (nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l’empêchement (obligation professionnelle, raison de santé, formation, vacances).

Le jour du scrutin, votre mandataire se présentera à votre bureau de vote, muni de la procuration et d’une pièce justifiant de son identité. Il votera alors en votre nom.

Les démarches pour établir votre procuration doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement en mairie. En principe, une procuration peut être établie jusqu’à la veille du scrutin, mais le mandataire risque alors de ne pas pouvoir voter si la commune ne l’a pas reçue à temps.

Les socialistes de Boulogne-Billancourt et la nouvelle affaire Guéant

Les socialistes de Boulogne-Billancourt déplorent que les rivalités municipales Baguet – Solère aient dérivé en “affaire Guéant”, où il est question de tout sauf de l’intérêt général des citoyens. Il est également choquant que le désistement de Baguet au profit de Guéant ait été présenté comme un adoubement, une succession avérée à l’avance. Enfin, constante municipale, on retrouve dans cette entrée en campagne, une gestion marquée au sceau de l’amateurisme. En effet, Pierre-Christophe Baguet, dans sa lettre aux Boulonnais inclut, avec papier à entête du ministère de l’Intérieur la déclaration de candidature de Guéant. Première faute : elle est financée « à ses frais » et non par le mandataire de Guéant. Seconde faute : elle utilise un papier à entête, ce qui est interdit pour un responsable public qui présente sa candidature. Ces deux points le mettent en défaut au regard du code électoral. Nous nous réserverons le cas échéant de le mettre en lumière.

Sur le fond, dans cette élection, Guéant et Solère sont des soutiens indéfectibles de Sarkozy. C’est donc un affrontement d’ambitions sans différence de vision politique. Nos citoyens méritent mieux et doivent retrouver espoir autours d’un projet d’avenir et de justice. Les socialistes de Boulogne-Billancourt, autours de François Hollande, le porteront avec détermination.